Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Document Actions

Retour sur la 5ème édition de la semaine du cœur à Parakou

13 janvier 2016

Les maladies cardio-vasculaires au cœur d’une conférence débat

Informer davantage les populations sur les maladies cardio-vasculaires et sur les précautions à prendre, c’est l’objectif d’une conférence organisée cevendredi 11 Novembre 2015 au Centre Culturel Français de Parakou par le collectif des praticiens hospitaliers de Parakou et l’ONG Priorité Santé Vie (PSV-INTER). Cette conférence s’inscrit dans le cadre de l’édition 2016la semaine du cœur à Parakou.

 Les maladies cardio-vasculaires constituent 30% des causes de mortalité dans le monde. Dans les pays les moins développés, 80% des populations meurent suite à ces maladies. Dans certains cas, ces décès surviennent fautes de négligence ou d’ignorance. Il est donc important de mieux les faire connaître. Au cours de cette conférence, le cardiologue Dr. Léopold CODJO à présenter un exposé sur quelques maladies cardiovasculaires fréquentes avec entre autres manifestions, l’infarctus de myocarde, la mort subite et le choc cardio-génique. Ces types d’affections, ont plusieurs causes, notamment l’athérosclérose (dépôt de graisses), les infections telles que le VIH, l’hépatite C ou encore la tuberculose. Procéder périodiquement à la vérification de la tension artérielle, avoir une alimentation saine, pratiquer une activité physique régulière etc…sont entre autres des précautions à prendre pour prévenir les maladies cardio-vasculaire. Le spécialiste n’a pas manqué de rappeler aux participants les premiers gestes à adopter en cas de crise : appeler les urgences, installer le malade de façon coucher sur le dos en posant un oreiller sous sa tête, lui faire le massage cardiovasculaire et le ‘’bouche à bouche’’ ou insufflation de l’air dans les poumons de la victime. La conférence a été également meublée par la présentation du neurologue Dr Richmine COVI-ZINSOU, sur les Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC), qui sont des déficits neurologiques brusques d'origine vasculaire causés par un infarctus ou une hémorragie au niveau du cerveau. A cet effet, elle a notifié que le sujet atteint d’un AVC présente des signes tels que le trouble du langage, de l’équilibre ou de la vision. Atout cela s’ajoute le mal de tête soudain et atroce. Selon les explications de Dr. Richmine COVI-ZINSOU un patient ayant déjà eu des AVC peut éviter les récidives par des moyens très simples. Il s’agit de l’adoption d’un mode de vie sain, du suivie des conseils prodiguer par les médecins et surtout d’une consultation régulière.

Cédric LAWSON

<< Go back to list