Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Document Actions

Édition 2018 du Marathon Salésien : le lancement officiel désormais effectif

3 novembre 2017

Encore quelques semaines et la ville de Parakou vibrera au rythme du Marathon St François de Sales. A cet effet, la conférence de lancement officiel a eu lieu ce vendredi 03 Novembre 2017 à la paroisse St François de Sales d’Okédama à Parakou. Cette année, c'est l'amour qui sera prôné tout au long de cet événement organisé annuellement par les Oblats de St François de Sales (OSFS). En témoigne le thème tiré du Livre IX du Traité de l’Amour de Dieu (TAD) de Saint François de Sales, saint inspirateur de ce marathon et choisi pour cette édition : "le propre de l'amour c'est de souffrir pour la chose ou l'être aimé(e)". En d’autres termes, « c’est la principale vertu de l’amour de faire souffrir l’amant pour la chose/l’être aimé(e) » (TAD IX, 2 ; Pl.763)...


Selon le père David AHOSSINOU qui a présenté l'origine et l'essence spirituelle de ce thème, l’amour au sens salésien du terme, s’exprime à travers le don (souvent coûteux) de soi pour le bien de l’être ou de la chose aimée. Cet amour, Dieu nous l’a manifesté en nous donnant son Fils unique qui a son tour nous a aimé jusqu’à s’offrir en sacrifice pour notre salut. « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime » (Jn15, 13)
La souffrance est inhérente à l’amour vécu dans la vérité. De fait l’amour du don visible de Dieu qu’est notre corps, nous fait souffrir la discipline alimentaire et la fatigue du sport d’entretien pour en prendre soin; l’amour de la création ou de l’environnement, nous fait souffrir l’effort physique et l’attention constante pour planter et entretenir des arbres ou encore la discipline de notre appétit pour les essences forestières ou espèces animales menacées ou en voie de disparition. L’amour de notre famille ou de notre pays, nous fait souffrir le labeur propre à notre niveau de responsabilité, pour son développement et nous fait consentir un certain nombre de sacrifices pour le bien commun.
Cette souffrance, à en croire le père David n’est jamais stérile ; elle éprouve, assainit et authentifie l’amour et s’ouvre à la Vie. Elle est comme la croix, un bois dressé entre ciel et terre qui non seulement relie la terre au Ciel du vrai bonheur, mais aussi y conduit. Après la croix, il y a toujours la résurrection ! C’est là le secret de l’amour qui ne démissionne jamais. « L'amour ne dit jamais : C'est assez » (Saint François de Sales X. 59). N’est-ce pas ce que vivent tant d’athlètes pendant et après cette épreuve du marathon ?
Divers autres exposés et activités ont également marqués cette conférence. Le Dr PKEDE de la clinique ZINFLOU est revenu sur l'importance et les avantages des activités sportives dans la prévention et la guérison de la dépression. Le Dr Maurille TOGNON, du service de Kinésithérapie de CHU de Parakou, a rappelé le rôle des kinésithérapeutes sur l’ensemble du parcours et rassuré les athlètes de la présence de son service à la prochaine édition. Le sport faut-il le rappeler revêt une importance capitale pour la santé car il permet de remédier à plusieurs maux.
Quelques témoignages d'étudiante sur les bienfaits du sport d’entretien pour les études et d’un représentant de l’enseignement catholique sur la fraternité et la forte cohésion sociale qui naissent de la pratique de la course à pied hors stade en milieu scolaire, ont nourri les participants à cette conférence venus de toute part.
Le programme de déroulement des activités durant les trois mois à venir a été ensuite présenté au même titre que les exclusivités qui marqueront cette 11ème édition. Au nombre de celles-ci, le fait que les dix premiers de chaque sexe sur les 42km seront désormais primés, au lieu des trois premiers durant les éditions précédentes ; la dance et la course des chevaux de l’aire culturelle Bariba. Grosse surprise également: les dix premières inscriptions seront gratuites. Cette année la date fixée pour le Marathon est celle du 10 Février 2018.
Les inscriptions sont déjà lancées et se feront en ligne sur le site www.marathon-salesien.fr, sur toutes les paroisses de la ville de Parakou, au Centre Pastoral Guy Riobé, au lycée des jeunes filles de Parakou, dans les collèges d’enseignement général, au centre Don Bosco. Elles prendront fin le 31 janvier 2018.
Cellule de communication du marathon

<< Go back to list