Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Document Actions

11ème édition du salésien : Courir pour accroitre son espérance de vie

18 novembre 2017

Il n’est pas aisé d’entendre dire des professionnels athlètes que nous souffrons pour ce que nous aimons. Tel est le propre de la course à pied dont les médecins nous laissent le secret. Ainsi maintenir sa santé exige une certaine pratique.

 Le Dr PKEDE de la clinique Zinflou a expliqué de long en large l’importance du sport pour l'organisme humain au cours de la conférence de lancement de la 11ème édition placé sous le thème "Le propre de l'amour c'est de souffrir pour la chose ou l'être aimée". A l’en croire, La course à pieds a un rôle majeur à jouer dans la lutte contre les maladies cardiovasculaires. « Elle permet de lutter contre les maladies comme l’hypertension artérielle, le diabète, et le cholestérol » dixit-il. Appuyé par le Docteur TOGNON, professionnel de la kinésithérapie au Centre Hospitalier Départemental de Borgou qui n’a pas manqué aussi de relever les bienfaits du marathon.
Selon lui, le sport permet d’éviter le surpoids, les problèmes articulaires, et les troubles cardiaques. Une étude de Copenhagen City Heart menée sur 19000 personnes en 2012 révèle qu’une course à pieds de 2h30 par semaine répartie en deux ou trois séances peut faire gagner 6,2 années de vie aux hommes, et 5,6 aux femmes. Voilà parmi tant d’autres les bienfaits du sport sur la santé. N’attendez donc pas les dernières minutes pour vous faire inscrire à ce marathon qui se tiendra dans la ville de Parakou le 10 février 2018. Les marathoniens ont le choix de participer soit à la course des 42,195km ou 21,100km et 10km selon leur capacité à un prix forfaitaire de 2500FCfa, 2000FCfa et 1500FCfa. Les inscriptions sont déjà lancées et se feront sur toutes les paroisses de la ville de Parakou, au Centre pastoral GUY Riobé, au lycée des jeunes filles de Parakou, dans les collèges d’enseignement général, au centre Don Bosco. Elles prendront fin le 31 janvier 2018. Mille regrets aux participants

La Cellule de communication du marathon

<< Go back to list