«Le propre de l'amour c'est de souffrir pour la chose ou l'être aimé(e)», St François de Sales

vLA BAO Logo_marathon

Prochain rDv : 10 fevrier 2018

Le propre de l'amour c'est de souffrir pour la chose ou l'être aimé(e)’  

 

 EDITO

Dans notre société béninoise, les grands évènementtels que les anniversaires, le succès académique et professionnel, la réception d’une bonne nouvelle se célèbrent de manière festive avec toute les sonorités au point de perturber le sommeil des voisins.
Beaucoup s’attendent à ce que le marathon salésien en sa 10ème édition s’inscrive dans cette logique car 10 ans ça se fête ! Mais déjà l’annonce du thème de cette édition émousse l’élan de tous et semble révolutionnaire.
Le bien ne fait pas de bruit et le bruit ne fait pas de Bien !
Comment comprendre le choix de ce thème qui parait une marche à contre-courant par rapport à une société joyeuse et qui aime faire sentir qu’elle fête ?C’est bien à cette question que j’essaierai de répondre en commençant par définir les termes bruit et bien.
Par définition le bruit c’est l’ensemble des sons harmonieux ou sans harmonie produits par des vibrations perceptibles par l’ouïe. En général, le bruit surgit comme unélément perturbateur d’une tranquillité, d’un silence soit pour déranger celui qui le reçoit soit pour l’alerter sur un danger qu’il court. Quand il est fait, le bruit manifeste une force que l’on peut facilement opposer à la douceur.
Le bien quant à lui relève de ce qui est conforme à l’idéal. C’est ce qui fonde la valeur de toute chose. Lorsqu’on dit que tel chose fait du bien, c’est toujours pour souligner le bonheur qu’elle procure. Du coup, ce qui fait du bien rend simplement heureux et sans tintamarre.
Nous comprenons après ce rapide parcours définitionnel qu’il apparait une certaine incompatibilité entre le bien et le bruit.Mais pourquoi les osfs choisissent de porter au monde du sport et à tous ses fans ce message alors que 10 ans d’un événement à succès se fête avec fracas ?
La réponse à cette question se trouve avant tout auprès de l’homme, le saint homme du (16 et 17ème siècle) saint François de Sales qui a inspiré et continue d’inspirer ce projet sportif.
En effet, dans sa harangue à la prévôté, dans un monde occidental déchiré par la tension religieuse et politique aux allures guerrières qui opposait catholique et protestant, SFS a eu une idée révolutionnaire. Alors même qu’on le préparait à aller en mission en terre protestante avec tout une armée et son cortège de canons, SFS dans un discours ferme affirma :
« C'est par la charité qu'il faut ébranler les murs de Genève, par la charité qu'il faut l'envahir, par la charité qu'il faut la recouvrer…Je ne vous propose ni le fer, ni cette poudre dont l'odeur et la saveur rappellent la fournaise infernale ; je n'organise pas un de ces camps dont les soldats n'ont ni foi ni piété. Que notre camp soit le camp du Dieu dont les trompettes font entendre, avec des accents pleins de douceur, ce chant : Saint, Saint, Saint est le Seigneur Dieu des armées ( Is 6,3) ».
Sfs préfère ainsi l’amour à la force, le silence du cœur qui se donne et donne discrètement aux bruits des canons et du fer qui tuent, créé des réfugiés et répandent la misère et non le bonheur.
A l’une des premières femmes qu’il va accompagner, je veux nommer Jeanne de Chantal,saint François de Sales va enseigner ceci : Il faut tout faire par amour et rien par la force. Ce fut le thème de la 2ème édition du Marathon et qui est imprimé sur toutes les médailles. Oui l’amour, c’est la puissance irrésistible, dont le créateur a doté tous les êtres humains sans distinction aucune de religion, de sexe ou d’ethnie et qui lorsqu’elle se manifeste en vérité n’est que douceur et suavité dans un silence où l’être aimé se sent non écrasé ni humilié mais valorisé au-delà de ses faiblesses humaines ; et ce parce que pour saint François de Sales, l’homme est un roseau fragile mais un roseau d’or. Oui l’Homme aussi infirme qu’il soit en esprit ou physiquement a une dignité inaliénable qu’il tient de Dieu et qui fait de lui un être de cœur, une être intérieur capable de grandes choses, de grand bien quand on sait gagner son cœur. Saint François de Salesnous dira : Qui a gagné le cœur de l’homme a gagné tout l’homme, et ce fut le thème de la 4ème édition qui nous appelle à laisser de côté les bruits que fait l’extérieur pour rejoindre le trésor que cache le cœur de tout homme. S’il était un poisson à pécher c’est par là qu’il faut le prendre. C’est un appel à faire silence pour voir au-delà du bruit que peut faire tout homme même en colère, la beauté intérieure qui reste enfouie au fond de son cœur.
Cela pousse évidemment à marcher simplement avec ceux que la vie ou plus précisément le bon Dieu met sur nos chemins. La méfiance est alors bannie au profit de la confiance source de paix et de bonheur dans nos familles, services et entreprises où trop souvent la méfiance bloque toute collaboration au bien commun et nuit à la nation. Marcher simplement et vous marcherez en confiance, ce fut le thème de l’édition de 2012. Avec ce thème, la duplicité qui crée les bruits sournois et destructeur de l’image des uns et des autres cède la place au langage du cœur qui seul, langage silencieux mais d’impact inédit et par lequel tout éducateur ou toute personne en dialogue rejoint son interlocuteur dans une relation constructive : « la langue ne parle qu’aux oreilles mais le cœur parle au cœur » autrement dit le bruit qui sort de la bouche ne parvient qu’aux oreilles alors que la parole qui vient du cœur et donc plein d’amour et de douceur met les cœurs en communications et ceci sans bruit ni tension.
« Soyez ce que vous êtes et soyez le bien » ce thème de 2014 nous invitait à être des hommes et des femmes de devoir.Savoir-faire fidèlement son devoir d’état est un chemin de sainteté qui épargne et épargnera nos pays des tensions sociales où trop souvent nous sommes très tentés à réclamer avec bruit et fracas nos droits qui n’existent en réalité que dans la mesure où nous accomplissons pleinement nos devoirs. L’Athlète peut devenir saint en faisant bien son devoir d’athlète, c’est pareil pour tous les corps de métier/profession. Saint François de Sales donne ainsi une bonne compréhension du salut ouvert à tous car au-delà de notre métier/profession, nous sommes avant tout des hommes et des femmes bien aimé de Dieu. Et tout ce qu’il a crée dans le monde crient sans voix ni bruit aux oreilles de notre cœur amour amour ! ce fut le thème de l’édition des amoureux qui tomba un 14 février 2015 à la saint Valentin. Aimer la créature que je suis c’est prendre soin de mon corps avec douceur
L’amour nous précède et nous entoure, il nous appelle à l’accueillir, à nous laisser transformé par lui pour devenir à notre tour l’amour qui réveille le monde de plus en plus envahi par le bruit assourdissant des bombardements, des guerres, des calomnies, des discours manipulateurs de conscience, des pleurs d’orphelins précoces dûs aux crises cardiaques ou d’hémiplégique ou encore de diabétique victime d’un corps mal-nourri et mal-entretenu. Oui réveillons ce monde où le bruit des tronçonneuses de mort et des fusils de chasse qui s’abattent sur nos ressources forestières et de faunes ne font aucun bien à la création, et à notre humanité.
Il en est de même du bruit des buvettes noctambules et des klaxons en pleine heures de sieste qui perturbe le sommeil et fait qu’au réveil nous sommes tendus et peu efficaces dans nos services.

Et pour conclure, vous convenez avec moi que notre thème, plus qu’un simple thème vient manifester un projet évangélique et social qui fait son chemin dans le cœur des hommes et femmes de notre temps.
Oui le bien ne fait pas de bruit ! c’est ce qu’avec saint François de Sales, le Marathon nous aura appris en ses dix éditions qui ont façonné silencieusement, mais efficacement une population parakoise et béninoise devenue de plus en plus sportive, dans un brassage inter-ethnique où même les porteurs de handicap alors considérés par la société comme des incapables ont fait leur preuve d’intégration sociale et en sont épanouis.
Oui un arbre qui tombe fait plus de bruit que tout une forêt qui pousse et quand on sait voir la forêt qui pousse discrètement, on peut se tourner vers le Seigneur Dieu et rendre Grace.
Tourné vers février 2017 et en communion avec l’Eglise diocésaine nous rendons grâce à Dieu pour l’œuvre qu’Il accomplit pour le bien de son peuple.

Comme un coureur qui sais se rejoindre au fond de lui-même pour écouter son corps et son cœur battre au rythme des pas,ouvrons-nous à plus d’intériorité, allons rencontrer au fond de nous-même l’amour et la douceur que le Bon Dieu y a mis pour bâtir un monde fraternel.

Vive Jésus

Père David, osfs

 

A la uneFocus

Trois scolastiques oblats de saint François de Sales sur le circuit du marathon d’Abidjan, édition 2017

[ News ] Trois scolastiques oblats de saint François de Sales sur le circuit du marathon d’Abidjan, édition 2017 18 novembre 2017

La troisième édition du marathon international du District d’Abidjan a eu lieu le mercredi 15 novembre 2017, en présence du gouverneur du District d’Abidjan, Robert Beugré Mambé, qui a procédé à la fois au lancement et à la remise des lots aux vainqueurs, au palais de Treichville. Devenue une tradition, le marathon s’organise chaque année pour accompagner la journée nationale de la paix à Abidjan.

Read more

11ème édition du salésien : Courir pour accroitre son espérance de vie

[ News ] 11ème édition du salésien : Courir pour accroitre son espérance de vie 18 novembre 2017

Il n’est pas aisé d’entendre dire des professionnels athlètes que nous souffrons pour ce que nous aimons. Tel est le propre de la course à pied dont les médecins nous laissent le secret. Ainsi maintenir sa santé exige une certaine pratique.

Read more

Le marathon : comment le préparer ?

[ News ] Le marathon : comment le préparer ? 18 novembre 2017

Le marathon est une activité sportive particulière, qui nécessite une forte implication de l'organisme humain et notamment des muscles. Mais participer à un marathon sur n'importe quelle distance, c'est tout d'abord avoir une très bonne préparation. Mais la question reste posée: comment s'y prendre pour préparer son marathon ?

Read more

Édition 2018 du Marathon Salésien : le lancement officiel désormais effectif

[ News ] Édition 2018 du Marathon Salésien : le lancement officiel désormais effectif 3 novembre 2017

Encore quelques semaines et la ville de Parakou vibrera au rythme du Marathon St François de Sales. A cet effet, la conférence de lancement officiel a eu lieu ce vendredi 03 Novembre 2017 à la paroisse St François de Sales d’Okédama à Parakou. Cette année, c'est l'amour qui sera prôné tout au long de cet événement organisé annuellement par les Oblats de St François de Sales (OSFS). En témoigne le thème tiré du Livre IX du Traité de l’Amour de Dieu (TAD) de Saint François de Sales, saint inspirateur de ce marathon et choisi pour cette édition : "le propre de l'amour c'est de souffrir pour la chose ou l'être aimé(e)". En d’autres termes, « c’est la principale vertu de l’amour de faire souffrir l’amant pour la chose/l’être aimé(e) » (TAD IX, 2 ; Pl.763)...

Read more

Les résultats des 42,195 kms

[ News ] Les résultats des 42,195 kms 13 février 2017

Le Marathon salésien a été répétée pour la 10e fois ce samedi 11 février 2016. L'histoire a commencé depuis 2008 et depuis, les tambours n'ont pas cessé de résonner. Voici les résultats des 42,195 kms de cette 10e édition. Prière excuser le retard accusé dans leur publication. Nos coureurs ont dû aller plus vite que notre technologie....

Read more

Les résultats sur les 21,100kms

[ News ] Les résultats sur les 21,100kms 13 février 2017

Le Marathon salésien a été répétée pour la 10e fois ce samedi 11 février 2016. L'histoire a commencé depuis 2008 et depuis, les tambours n'ont pas cessé de résonner. Voici les résultats des 21,100 kms de cette 10e édition. Prière excuser le retard accusé dans leur publication. Nos coureurs ont dû aller plus vite que notre technologie....

Read more

Les résultats des 10kms

[ News ] Les résultats des 10kms 13 février 2017

Le Marathon salésien a été répétée pour la 10e fois ce samedi 11 février 2016. L'histoire a commencé depuis 2008 et depuis, les tambours n'ont pas cessé de résonner. Voici les résultats des 10 kms de cette 10e édition. Prière excuser le retard accusé dans leur publication. Nos coureurs ont dû aller plus vite que notre technologie....

Read more

Une 10ème édition riche en surprises et en émotions

[ News ] Une 10ème édition riche en surprises et en émotions 11 février 2017

Effectué pour la 10ème fois cette année 2017 et placé sous le thème « le bruit ne fait du bien le bien ne fait pas du bruit » le Marathon St François de Sales à connu son déroulement effectif ce samedi 11 février 2017 sur toutes les distances confondues à savoir 42,195 km-21,100km-10km. C’est un évènement tant attendu et annoncé depuis plusieurs mois.

Read more

2017 : Un marathon de toutes les couleurs !

[ News ] 2017 : Un marathon de toutes les couleurs ! 8 février 2017

La dixième édition du Marathon Salésien approche à grands pas… Les petites mains de l’organisation sont au travail. 1500 médailles à compter, 1000 t-shirts à classer, 100 paires de chaussures à trier, plusieurs centaines de fiches d’inscription à distribuer et à récupérer, des dizaines de pancartes et banderoles à installer dans toute la ville, c’est autant d’occasions de discuter et de partager avec les jeunes et moins jeunes de Parakou sur ce qu’est le Marathon Salésien et les bienfaits du sport pour tous. C’est aussi autant d’occasionsd’essayer de mettre en marche une nation et de faire vivre avec beaucoup d’humilité l’expression de Saint-François de Sales « Les arbres commencent à produire des fleurs qui sont des présages de la production des fruits. ».

Read more

Les temps forts du passage du salésien sur l’ORTB

[ News ] Les temps forts du passage du salésien sur l’ORTB 4 février 2017

A 8 jours de sa 10é édition, le marathon salésien de Parakou était au menu de l’actualité sportive ce samedi 4 février 2017. Occasion pour le Père Guillaume Kambounon de confirmer le rendez-vous du 11 février 2017, une édition qu’il n’a pas pu s’empêcher de qualifier de « marathon tempête du désert » cause des travaux en cours dans la ville de Parakou.

Read more